Actualités
 < Voir toutes les actualités

Girly Béco vient jeter le trouble
Publié le VENDREDI 03 SEPTEMBRE 2021


Le dernier succès de Girly Béco remontait au 18 janvier 2020. Alors à son apogée, la partenaire de Guillaume Martin prenait du black type, comme on dit dans d’autres sphères, en s’affichant lauréate du Prix de Pardieu (Grp. II). Coïncidence ou pas, cette victoire intervenait sur ces torrides 2175 mètres de la Grande Piste, théâtre du Prix H. Ceran-Maillard (Grp.II), quatrième épreuve qualificative au Prix de Normandie programmé le 19 septembre. Une ultime répétition avant le grand jour, les derniers réglages comme un furtif passage aux stands. Maxime Bézier, qui ne manque pas d’audace, a joué son va-tout. Parfois, il faut payer pour voir. L’opportunité lui était offerte. Déferrée des quatre pieds, ce qui ne lui était plus arrivé depuis trois mois, munie d’un bonnet fermé pour la première fois, la fille de Tiego d’Etang prenait le dessus sur Grandvillaise Bleue au début de la ligne droite et confiait à cette opposition que toutes les cartes sont aujourd’hui redistribuées. Chaussée pour sa part, Grandvillaise Bleue, qui résistait à Galla de Manche, ne désespère pas d’inverser le score lors de la grande finale des trotteurs montés de 5 ans.  Quant à Gladys des Plaines, elle a comblé beaucoup de terrain sur ce trio dans la ligne droite, paraissant plus joyeuse que jamais. Gospel Pat, cinquième, avait visiblement besoin de cette rentrée après plus de huit mois d’absence. A 15 jours du Prix de Normandie (Grp. I), qui succédera à Flamme du Goutier ? Si l’on vous demande un avis, osez… une réponse de Normand.


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.