Actualités
 < Voir toutes les actualités

Une première pour Zelov en France
Publié le MARDI 19 OCTOBRE 2021


Arrivé au cœur de l’été dans les boxes d’Antonio Ripoll Rigo, Zelov se distinguait surtout par son incapacité à triompher sur le sol français. Et même chez lui en Scandinavie, il ne s’était imposé qu’une fois en début de carrière. Affichant un léger mieux au début du mois à Enghien, le fils de Love You, taillé pour se sublimer sur les pistes plates, retrouvait mardi Vincennes dans le Prix Algorah. Avec un numéro tout à l’extérieur des ailes de l’autostart. Gabriele Gelormini a alors temporisé au départ, attendu un dos, avant de se faire très discret, alors que ça bardait devant sous l’impulsion de Dream Along. Le chrono s’affolait et le sujet entraîné dans le Sud-ouest abdiquait dès le haut de la montée pour lancer un autre match entre Felli Eleven et Erasme Williams. Encore trop prématurément peut-être. Les attentistes avaient en effet eu tout loisir de se « camphrer » et Zelov, profitant longuement de la pugnacité du pensionnaire de Philippe Daugeard, se décalait peu après l’entrée de la ligne droite pour très vite sceller le sort du Quinté. Comme lui, Rocky Tilly et Esteban Jiel concluaient en trombe pour s’octroyer les accessits. Selon le mentor majorquin installé à Grosbois, qui place ses deux éléments dans le Quinté, « Zelov avait la vitesse et n’avait plus qu’à travailler son moral ». En quittant Vincennes par le tapis rouge, on risque de le retrouver très vite gonflé à bloc.


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.