Actualités
 < Voir toutes les actualités

Norwegian Sir fait de sa fragilité une force
Publié le JEUDI 20 MAI 2021


Cheval régulier, étant rentré par les balances à onze reprises en douze tentatives, avec deux victoires à la clé dont celle obtenue récemment dans un handicap à Parilly, Norwegian Sir avait pourtant jusqu’alors bien plus souvent croisé les ostéopathes et les maréchaux-ferrants que l’objectif du photographe sur les hippodromes. D’où un certain manque d’expérience par rapports à nombre de ses adversaires du jour. Mais aux courses, les miracles existent. Et toutes ces inquiétudes du quotidien dans l’arrière-boutique s’échouent enfin sur un sourire. Celui de Cédric Boutin, un stakhanoviste dont les efforts restent rarement vains. Monté par Eddy Hardouin à mi-peloton, Norwegian Sir (le beau gris avec ses chaussettes Adid’horse) s’est décalé du sillage de Racing Glory pour cueillir l’animatrice Mademoiselle Emma et son prédécesseur, finalement deuxième, à quelques mètres du poteau. Shariq et Brouillard, au pied du podium, posaient officiellement le rouge sur ce Prix des Quinze-Vingts. Le frère utérin de Princedargent et de Private Jet, vainqueurs de listed et placés de Groupe III, voudra désormais imiter ses aînés et tirer un trait sur le passé. Cédric Boutin et Guy Pariente, son propriétaire et éleveur, ne crient pas précipitamment victoire, mais déjà que de chemin parcouru.    


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.