Actualités
 < Voir toutes les actualités

Ironwithers, celui qui ne déçoit jamais
Publié le JEUDI 21 AVRIL 2022


N’avoir pour l’heure qu’un seul cheval et en faire un gagnant de Quinté… Superbe performance que celle réalisée jeudi par l’entraîneur de Lamorlaye Caroline Rondelé-Lancelin ! De surcroît sur le légendaire hippodrome de Paris-Longchamp. Le Pavillon Royal peut lui ouvrir ses portes comme on déroule un tapis rouge. Son cheval, ou plutôt son poulain, c’est Ironwithers que sa propriétaire qualifie en trois mots « gentil, beau, fantastique ». Mais avant tout « combatif. Il ne lâche rien » poursuivait-elle quelques instants après son exploit. Pour sa première participation à un Quinté, le mois dernier à Compiègne, le partenaire de Clément Lecoeuvre avait négligé son départ pour finalement revenir de loin conclure troisième. Une erreur de jeunesse vite corrigée par ce compétiteur, peu expérimenté dans ce genre de tournoi, qui s’installait en tête après une prompte sortie des boîtes à l’extérieur. Il lui restait à dévaler la longue ligne droite sous la constante pression de Cosmas, qui n’est pas n’importe quel cheval, mais le protégé de Markus Munch ne refera pas, pour ainsi dire, un pouce de terrain. Troisième, Highbari finissait fort, après une rentrée discrète, pour régler aux abords du disque les spécialistes de la catégorie Have Dancer et El Manifico. On en est cette fois convaincus, Ironwithers n’a pas qu’un nom de super-héros.


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.