Actualités
 < Voir toutes les actualités

Des promesses ou plutôt des promises
Publié le DIMANCHE 23 AOUT 2020


Les courses n’ont aucun passe-droit. Elles ne dérogent pas à la règle. Force est de constater que Deauville passe aussi vite que l’été. Le cru 2020, qui fermera ses volets dimanche prochain, nous aura offert son lot de promesses. Notamment chez les 2 ans. Si Fev Rover s’imposait samedi dans le Prix du Calvados (Grp. II) en pouliche perfectible, l'américaine Campanelle (notre photo) enfonçait un peu plus dimanche le clou britannique en écrasant la plus belle joute réservée aux 2 ans, le Prix Morny (Grp. I) de tout son poids pour l’entraînement de Wesley Ward. La fille de Kodiac a ordonné à Acapulco Gold, élève de Fabrice Chappet, de ranger ses outils, elle qui avait osé la défier, avant de laisser ses plus proches rivaux Nando Parrado et Rhythm Master à deux longueurs. Deux courses, deux victoires, série en cours pour la partenaire Lanfranco Dettori. Guère mieux pour nos Français dans le Prix Jean-Romanet, l’autre Groupe I du jour pour les chevaux d’âge malgré la belle résistance d’Ambition (Xavier-Thomas Demeaulte) qui aura donné quelques sueurs froides à la lauréate Audarya montée par Ioritz Mendizabal. Romancière (André Fabre) fermait ce chapitre de la littérature classique made in Normandie.


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.