Actualités
 < Voir toutes les actualités

Solenn Gouesnard, créatrice de SGS Agency, fait le papier comme personne
Publié le VENDREDI 03 JUILLET 2020


Avec ses fils Paul et Arthur, Solenn a fait naître 27 poulains ces dernières semaines.

L’ennui n’intègre pas son vocabulaire. Solenn Gouesnard vit sa passion au pas de course. Ex-assistante de Bernard Salvat, directeur des ventes d’Arqana, cette amoureuse des démarches administratives (si, si, ça existe) oscille aujourd’hui entre ses fonctions d’office manager pour l’écurie Normandie Pur-Sang et sa toute jeune société SGS Agency qui vise à faciliter la vie des professionnels. Portrait d’une femme inarrêtable qui pouline aussi, la nuit tombée sur le Haras d’Ombreville, en guise d’oxygène. 

En cette veille de Prix de Diane, qui place la femme et l’élégance sous les projecteurs – mais était-ce encore une nécessité tellement leur force de caractère et leur savoir-faire n’est plus à démontrer – Le Veinard est parti à la rencontre de Solenn Gouesnard. Un nom méconnu de l’extérieur, reconnu au sein-même de l’activité hippique. Une Bretonne devenue Normande, c’est dire ses facultés à s’adapter dans ce monde qu’on dit cloisonné, égoïste, où le chacun pour soi a presque naturellement supplanté la solidarité. Nous sommes bien loin de tout ça. A des millénaires de notre existence. De notre contemporanéité. Cette trentenaire est simplement d’un autre âge, forte d’une expérience qui appartient aux exceptions. Après 14 ans passés aux côtés de Bernard Salvat, alors directeur des ventes chez Arqana, qui lui a légué sa passion, enseigné ce que le métier confère de plus enivrant, Solenn abat aujourd’hui plusieurs cartes, redistribue le jeu et met ses compétences linguistiques au service de l’écurie Normandie Pur-Sang, propriétaire de Dabirsim et de ses progénitures Frohsim ou encore Celestin sur les traces de l’un des meilleurs reproducteurs que compte la discipline. Titulaire d’un Master 2 en communication internationale, il est vrai qu’elle maîtrise l’anglais, l’italien et parle allemand comme une poésie de Goethe. Une bénédiction quand on œuvre pour Simon Springer et tous ses soutiens. A Deauville, l’office manager est la reine de la paperasse. Les méandres des démarches administratives trouvent rapidement leur source.

Démarrage sur les chapeaux de roues pour SGS Agency

Incollable ! Inusable ! Elle règle d’un revers de manche ce que chacun de nous est en droit de redouter. « De la comptabilité à la facturation des saillies de Dabirsim, de l’encaissement aux ventes à l’amiable des chevaux, des déclarations de naissance aux nominations, je gère toutes ces tâches chronophages, complexes, dans le seul pays ou deux entités, France Galop et l’IFCE, tentent bien souvent en guise de solution de se renvoyer la balle » souligne Solenn. Mais c’est bien trop peu, la patience et le sérieux aidant, pour l’inquiéter. « Quand on a un bon contact, ça fonctionne plus facilement. Et puis, dès lors qu’on est sympa et déterminée, les gens vous rendent généralement  service ». Certains baptisent cela l’économie solidaire, d’autres la capacité d’adaptation en toutes circonstances. Dans son bureau, rien n’est rangé au hasard. Tout est à portée de main. Méthodique, organisée, ce bout de femme est une collectivité territoriale à part entière, un service continu, presque 24h/24, 7 jours sur 7. Comme si ses missions ne lui suffisaient pas, elle vient depuis le 1er février, en tant qu’auto-entrepreneur, et avec l’accord de son employeur, de créer SGS Agency. Pour aller plus loin, aider davantage, soutenir le plus grand nombre. Les premiers résultats sont presque inespérés « SGS Agency a grandi plus vite que je n’aurai pu l’imaginer, surtout dans le contexte Covid. Elle a démarré sur les chapeaux de roues. Elle s’adresse à des personnes qui ont un haras mais qui n’ont pas une structure suffisante pour se permettre d’avoir une secrétaire à plein temps, aux transporteurs, surtout étrangers, comme Taxi4Horses, avec qui a été signé un partenariat, notamment pour les retours des juments qui viennent à la saison en France ce qui nécessite beaucoup de formalités, mais aussi au cas par cas à tout type de personne qui aurait besoin d’un coup de main, entre déclaration de naissance  et export d’une poulinière. Ces tâches sont souvent nébuleuses et les gens ne savent pas à qui s’adresser. Je fais aussi de la facturation mensuelle (pensions et prestations) pour les haras aussi bien pur-sang que CSO, ainsi que pour des entraîneurs… J’adore mon métier, je ne fais du reste que ce que j’aime. Pour certaines personnes ça peut être contraignant, barbant  au possible, mais j’apprécie ce sentiment du devoir accompli sous mes différentes casquettes ». 

Un soleil sur le Haras d'Ombreville

N’allez surtout pas croire que ses journées de 35 heures se limitent à de « simples » formulaires et à une dizaine de coups de fil. Le soir, en rentrant, après avoir récupéré à l’école Paul, 8 ans, et Arthur, 3 ans et demi, cette maman rejoint Matthieu, son mari, sur leurs terres du Haras d’Ombreville, au cœur du Pays d’Auge. Sur place, 110 chevaux (cinquante-et-une juments et leurs foals, trente yearlings déjà inscrits aux ventes, ndlr) et une équipe de huit personnes l’attendent. « Pendant le confinement, nous avons fait naître 27 poulains. Je seconde toujours mon mari dans le poulinage, ce sont des grosses saisons, sans veilleur de nuit. Nous jouissons d’une structure à dimension humaine dans laquelle je m’affaire également à la communication, aux réseaux sociaux, mais aussi  aux  ventes avec mon mari. Lui est un bon technicien, moi une commerciale avertie. Je déteste ne rien faire. Ce n’est pas dans mon tempérament. Si vous posez la question à Matthieu, il vous dira que je suis monté sur du 220 volts », sourit-elle. Travailler en collaboration avec Solenn Gouesnard, c’est en effet l’assurance de faire une bonne prise.

Fabrice Rougier


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.