Actualités
2020 Semaine 23

Dry Oaks, une affaire de spécialiste
Publié le MARDI 02 JUIN 2020


Dépendant de l’une des écuries les plus redoutables du Centre-est, celle de Gilles Vidal, Dry Oaks a remporté ce mardi à domicile le Prix de Grosbois sans ne jamais rien demander à quiconque. Parti du bon pied et relayant en tête Crack Atout après quelques mètres, ce trotteur dur comme un roc, vrai spécialiste De Vichy,  n’a rien voulu concéder à Dixit Danica ni à Dream, deux chevaux pourtant très joués qui lui ont instant mis un semblant de pression. Drop des Duriez et Boléro du Sablier s’annonçaient à leur tour dans la ligne d’en face, mais décidément rien ne pouvait stopper cet « oaks » dans son élan. En début de ligne droite, Serge Peltier s’essayait à un baroud d’honneur avec Drop des Duriez, mais l’élève de Gilles Vidal mettait un dernier coup de reins pour filer en solitaire au poteau avant de résister de justesse à la tranchante conclusion de Duc du Vivier qui recouvrait, avec Laurent Lamazière pour l’entraînement de Rémy Desprès, les jambes de sa jeunesse à 70/1 pour ce bel engagement à la limite du recul. Constamment dans l’ombre de l’animateur, le partenaire de Pierre Vercruysse, sur le chemin du renouveau après un an d’absence, ne cédait quant à lui jamais alors que Diego du Canter écartait un Drop des Duriez à bout de souffle après tant d’efforts, à la cinquième place. Un nouveau succès de prestige pour les « Oaks » de l’écurie des chênes qui nous rappelle ce bon Over Oaks qui avait permis il y a déjà 10 ans au discret mais efficace Gilles Vidal de remporter son premier Quinté.


We Ride The World impressionne son monde
Publié le LUNDI 01 JUIN 2020


"Il y avait un long voyage et nous n'étions pas sûrs de notre coup. Il s'agissait aussi d'une rentrée et ça prouve qu'on a bien bossé. On ne travaille pourtant ni plus ni moins avec lui qu'avec les autres, mais ce qu'il a fait est impressionnant. Il a un changement de vitesse super. C'est un super vieux", expliquait Cédric Rossi encore sous le coup de la séduction, au micro de nos confrères d'Equidia, à l'issue de Grand handicap des milers, le Quinté deauvillais en ce lundi de Pentecôte. We Ride The World n'est en effet pas un cheval comme un autre. Vainqueur de trois handicaps (deux à Vivaux et un à Cagnes) lors de ses six plus récentes partitions, le fils d'Orpen ne s'est pas laissé "démonter" par ses vingt-cinq livres de surcharge cumulées depuis le début de l'année pour remporter ce gros handicap de toute une classe. Progressant à grandes enjambées à l'intérieur de la piste, le partenaire de Maxime Guyon s'est envolé en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire laissant Mon Ami l'Ecossais, pourtant sans kilt ni cornemuse, à plus de trois longueurs. Troisième, French Pegasus était également à créditer d'une bonne fin de course pour devancer Millfield et Go To Hollywood dans une arrivée bien hiérarchisée. A 16/1, le lauréat appartenant à Amandine Baudron affichait la plus petite cote des cinq premiers d'un Quinté dont l'ordre échappait aux turfistes... même aux Marseillais qui savent pourtant que Calas est devenue en quelques années la terre des grands du galop.  


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.