Actualités
2022 Semaine 33

Elmagnifico de Lou éteint la lumière à Enghien
Publié le MERCREDI 17 AOUT 2022


Deuxième sur ce parcours le jour de sa rentrée derrière Fine Perle of Love, Elmagnifico de Lou a profité d’une fraîcheur physique rare à pareille période pour enlever son Quinté, le deuxième de sa carrière, mercredi soir sur l’hippodrome d’Enghien. Ainsi, Christophe Martens a fermé à double tour le meeting d’été de Soisy que Vincennes suppléera dès samedi avec au menu de belles courses préparatoires aux critériums. Cheval de classe du lot, à la santé toutefois fragile, le fils de Prodigious et futur lauréat était volontairement repris par le driver belge dès le repli des ailes de l’autostart avant de faire un bout dans le tournant du chemin de fer pour survoler le second tour de piste. Evita Madrik l’accompagnait suffisamment loin pour laisser le favori Fabulous Dream dans la boîte, mais la vigilance était au rouge pour Matthieu Abrivard quand il trouvait enfin l’ouverture à tel point qu’il devait concéder les accessits à Diego du Houlet et Evita Madrik. Après deux courses de rentrée, la bien engagée French Way of Life s’octroyait la cinquième place pour Grégoire Houel. Dix-sept ko en trente-trois combats pour Elmagnifico, le spécialiste du ring cagnois. Mais pas que…


Perl sort de sa coquille
Publié le MARDI 16 AOUT 2022


Sur les 1400 mètres en ligne droite de Deauville, il est essentiel de figurer dans le bon wagon. Mardi, dans le Prix François-André, un Quinté interdit aux mâles, la solution se trouvait à l’extérieur. Avec la favorite Lily Rose pour faire le train, c’était quelque part l’assurance de rentrer en gare avant le convoi de la corde. Elle est allée loin la locomotive de Mathieu Brasme, mais sur une accélération dévastatrice au poteau des deux cents mètres, Perl et Grégory Benoist, qui l'avaient marquée à la culotte, venaient lui subtiliser le succès tout à l’extérieur. Elle conservait cela dit le premier accessit bien que très menacée par Dhahabia, récente placée de listed outre-Rhin. Guerreira et Pearls Angel les accompagnaient ensuite et dans cet ordre dans la bonne combinaison. Entraînée sur place par Yann Barberot et bénéficiant de deux kilos d’avantage sur ses aînées, Perl est sortie de sa coquille au bon moment. Cette perfectible pouliche qui n’avait plus gagné depuis près d’un an succède au palmarès de ce gros handicap à Perle de Nuit. Mais aucun lien de parenté avec notre Perl du jour.   


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.