Actualités
 < Voir toutes les actualités

L’obstacle plombé par un mouvement de grève
Publié le DIMANCHE 24 AVRIL 2022


Il aura fallu pousser à bout de nerfs les salariés pour que recule le colosse aux pieds d’argile. Pour ce dimanche, l'intersyndicale des salariés (CGT, FO, CAT, CFE-CGC et Sud) avait déposé un préavis de grève à l’issue d’un nouveau désaccord lors de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) avec les représentants de la filière Trot et Galop. Elle dénonce notamment une perte de pouvoir d’achat de 6% sur les six dernières années et un dialogue rompu avec l'institution. Par conséquent, la réunion d’Auteuil a été tout bonnement annulée comme pourraient l’être les rendez-vous de mardi à Paris-Vincennes et de jeudi prochain à ParisLongchamp si un compromis n’est pas trouvé lors d’une nouvelle rencontre entre directions et partenaires sociaux mercredi matin. En qualité de vice-président de France Galop et Président du Conseil de l’obstacle, c’est un Jacques Détré dépité qui s’est emparé du micro tendu par nos confrères d’Equidia après un long moment d’incompréhension des turfistes et nombre de professionnels. Cette sanction tombe en effet tel un couperet sur une réunion d’importance, avec les joutes préparatoires au Prix Ferdinand-Dufaure et à la Grande Course de Haies d’Auteuil. Elle intervient alors que la discipline de l’obstacle connaît les plus sombres heures de son histoire. Elle heurte aussi nos professionnels, majoritairement venus de province dimanche, qui demeurent les dindons d’une farce dont tout le monde se passerait volontiers. Ce mouvement de grève est légitime et condamne à lui seul quelque part nos gouvernances pour l’ensemble de leur œuvre. Attendons donc mercredi pour que chaque partie ait – enfin - à y gagner !


Mentions légales Politique de Confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d'audience et le ciblage des publicités. Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies.